lundi 5 mai 2014

Malfatti épinards - chèvre

Quand j'ai vu les malfatti de Silvia il y a quelques semaines, j'ai eu très envie d'essayer ces sortes de gnocchi toscan aux épinards et à la ricotta. Forcément, j'y ai mis mon grain de sel et j'ai remplacé la ricotta par un mélange de faisselle et de fromage de chèvre. Après, j'ai adapté selon la texture de la pâte... Voici donc ma version de cette recette italienne traditionnelle, les malfatti, avec des épinards et du fromage de chèvre.
Je les ai servis une fois poêlés au beurre, puis avec le reste de la sauce de mon rôti de porc au lait mais je pense qu'avec une sauce tomate, ça serait parfait aussi !

Ingrédients
Pour 4 ou 6 
[ça dépend si vous le servez en plat ou en accompagnement] 

1 oignon
1 kg d'épinard frais
100 g. de farine + un peu pour fariner les malfattis
1 œuf
1 faisselle de chèvre (environ 90g.)
250 g. de Sainte-Maure de Touraine
muscade


Lavez et enlevez les tiges des épinards.
Faites les cuire 3 minutes (Pas plus!) à l'eau bouillante.
Arrêtez la cuisson avec de l'eau froide.
Égouttez-les et essorez-les au maximum (ils faut leur enlever le plus d'eau possible).

Hachez finement l'oignon.
Faites le revenir dans un peu d'huile d'olive, jusqu'à ce qu'il devienne bien fondant.
Réservez.

Dans un cul de poule, mélangez la faisselle et le fromage de chèvre.
Ajoutez les épinards, l'oignon, l'œuf, la farine et la muscade.
Mélangez jusqu'à obtenir une préparation un peu près homogène.

Avec une cuillère à café, formez des boulettes de pâte.
Farinez-les et disposez-les sur 2 assiettes sans qu'elles se touchent.

Portez à ébullition 3 ou 4 litres d'eau.
Moi j'y ai mis la croûte d'un morceau de parmesan pour suivre les conseils d'un traiteur italien mais vous pouvez tout simplement la saler ou mettre un cube de bouillon.
Plongez les malfatti, un à un dans l'eau bouillante.
Ils sont cuits dés qu'ils remontent à la surface.
Enlevez-les, petit à petit, avec un écumoire.
Réservez sur une assiette chaude.

Après, vous pouvez les re-poêler mais, attention, ça se tient moins bien que les gnocchi...

1 commentaire: