jeudi 18 septembre 2014

Coulis de tomates rôties - ou comment passer l'hiver

Cela fait environ 2 ans que j'ai arrêté d'acheter des tomates l'hiver. Pour certains d'entre vous cela peut paraître normal pour d'autres non. Personnellement, j'en ai juste eu marre des tomates sans couleur ni saveur. J'ai décidé de me concentrer sur les fruits et les légumes de saisons : ca oblige à manger différemment et puis, c'est meilleur pour la santé et pour la planète. Mais il ne faut pas se mentir, des fois, après des jours de grisailles, j'ai aussi des envies de soleil dans mon assiette.

Donc depuis 2 ans (c'est la troisième année, cette fois-ci), je fais des conserves de coulis de tomates. En Italie, ils font ça depuis des générations et des générations : la passata ou le passato (je ne sais jamais). Ca prend une journée ou deux et toute la famille s'y met. C'est un copain italien qui m'a raconté ça, une fois où justement j'étais de passage pas loin de chez lui, un jour de passato. Mais je crois, que, eux font un coulis de tomates nature. La première année, j'ai essayé comme j'ai pu. J'ai fait la moitié de coulis de tomates sans aucun arômate ajoutés et la moitié de coulis de tomates rôties. Au final, c'est la version "tomates rôties" qui s'est le mieux gardé alors, depuis, je reste fidèle à cette recette.

Petit détail qui a son importance, je ne suis pas la pro de la stérilisation et de la conserve.
Je fais un mélange des différents conseils que j'ai lu un peu partout. Pour l'instant, je n'ai jamais eu de problème mais si vous avez de quoi stérilisez vos pots ou bouteilles (perso, j'utilise des bouteilles de bière), c'est encore mieux. Moi, je me contente de les ébouillanter puis, une fois remplie de coulis, de les laisser refroidir toutes ensemble sous une couverture et je ne les garde pas plus d'un an.

Dernier conseil, cette année j'ai investi dans un moulin à légumes et ça fait gagner beaucoup de temps et de coulis de tomates. Avant, je pelais les tomates à la main après la cuisson puis les mixer avec un mixeur plongeant. Le résultat était un peu près le même mais prenait beaucoup plus de temps... Et, si vous pouvez faire cette recette sans moulin, vous ne pouvez pas la faire sans entonnoir, sinon vous ne pourrez jamais remplir vos bouteilles !

Pour la quantité, ce que j'ai remarqué, c'est qu'il faut diviser le poids des tomates par deux pour avoir une idée de combien de litre on va avoir : avec un litre, on obtient 1/2 litre de coulis avec 4 kg, ça donne environ deux litres. Bien sûr, c'est à titre indicatif, je pense que cela varie en fonction des variétés de tomates.

Bref, si après toutes ces recommandations (ça n'arrive pas souvent un si long blabla sur ce blog!), vous avez le courage de vous y mettre (vous ne regretterez pas!), voici la recette de mon coulis de tomate, version 2ème fournée 2014.


Ingrédients  
4 kg de tomates roma
5 échalottes
4 gousses d'ail
3 feuilles de laurier
2 branches de romarin
1 c. à c. d'origan
huile d'olive
sel & poivre 

 
Lavez bien vos pots ou bouteilles (au lave-vaisselle si vous en avez un).

Préchauffez votre four à 210°C.
 
Lavez et coupez les tomates en deux.
Émincez finement les échalottes.
Pelez l'ail.
 
Disposez-les dans deux grands plats (ou plaques, mais il faut qu'elles soient profondes pour contenir le jus dégagé pendant la cuisson) allant au four.
Arrosez d'huile d'olive. Salez. Poivrez.
Parsemez d'ail pressé, d'échalottes et des herbes que vous avez choisi.

Enfournez 35 minutes.

Passez les tomates au moulin pour récupérer le coulis dans une casserole/un faitout.

Portez à ébullition le coulis et laissez mijotez une dizaine de minutes.

Pendant ce temps là, faites bouillir de l'eau.
Remplissez les bouteilles d'eau bouillante (ça stérilisera aussi l'entonnoir).

Videz une bouteille. Remplissez-la de coulis de tomate. Fermez-la.
Faites de même jusqu'à ce que vous ayez mis tout le coulis en bouteille.

Regroupez toutes vos bouteilles, les unes contre les autres.
Recouvrez-les d'une couverture ou de gros pull en laine.
Laissez refroidir au moins 24h comme ça, puis stockez-les.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire